Vous trouverez sur notre site tous les renseignements utiles sur la pratique du judo au sein de la Fédération Française Handisport
La Fédération
L'équipe de France
La communauté
Les évènements
Contacts
Calendrier
vous êtes le
visiteur
C'est bientôt

Championnats de France 2015
Stage international de judo et karaté pour les sourds à Versailles et Paris

 
 
L'Edito
Nouvelle organisation fédérale
Après deux ans de grosses difficultés pour la mise à jour de notre site nous pouvons aujourd’hui le faire revivre afin qu’il redevienne un outil essentiel pour tout ceux qui souhaitent avoir des renseignements sur le judo handisport.
Pour ce premier édito de la saison, nous vous proposons de vous faire découvrir notre nouvelle organisation fédérale dans ses grandes lignes.
Suite aux Jeux mondiaux de mars dernier et aux résultats individuels en demi teinte pour la délégation française, il convenait de revoir l’organisation de la commission sportive judo afin d’améliorer certains points qui pouvaient nous permettre de franchir un cap sur l’échiquier international. Après une analyse de fond réalisée depuis plusieurs mois, nous avons opté pour un découpage organisationnel de la commission en deux grands secteurs qui sont le développement et le haut niveau.
Secteur développement :
Nous avons créé une véritable équipe de communication active avec un webmaster et un responsable communication pour la recherche de partenaires et le développement de notre communication à travers le grand public et les clubs de judo français. Il est essentiel que notre site soit vivant et riche en information et que cette plateforme soit un véritable relais de notre information fédérale
Grâce à la nomination d’Antoine Godard au poste de référent jeune, nous allons développer les actions auprès de ce public afin de les faire accéder au plus tôt à la Fédération Française Handisport. Nous leur proposerons des activités régulières en s’appuyant sur la JAP (jeune à potentiel) et les stages jeunes organisés par les clubs de judo avec les valides (deux stages par an durant les vacances seront proposés sur le calendrier 2011 - 2012.
Gérald Rollo aura en charge la coordination et le développement notre réseau de Conseillers Techniques Fédéraux Régionaux afin d’avoir un vrai rayonnement sur le territoire hexagonale.
Nous continuerons d’être présents lors des événements médiatiques pour faire parler de notre mouvement (championnat du monde, tournoi de Paris, open lors des premières divisions valides)
Le groupe élite sera intégré dans le plan de communication FFJDA des équipes de France. Conférences de presse communes, événementiel commun.
Pour ce qui est de la formation, nous continuerons le travail effectué depuis plus d’un an en partenariat avec la FFJDA pour la mise en place du CQH B judo handisport. La nomination d’Angélo Santellia au sein de notre commission arbitrage avec la charge de la formation des arbitres nous permettra de faire encore mieux passer l’information sur le terrain.
L’équipe technique travaille sur la création de fiches pédagogiques pour les professeurs qui souhaitent accueillir des personnes handicapées dans leur club.
Secteur haut niveau :
Nous avons mis en place le collectif France étape intermédiaire avant de rentrer en équipe de France pour donner un peu de frustration à nos jeunes avant de rentrer dans le groupe élite.
La programmation de stage commun avec le collectif France semble importante pour une meilleure intégration par la suite et donner envie d’accéder au groupe élite.  De plus ceci créera une concurrence positive pour les titulaires qui sentiront les jeunes progresser.
Lionel Gigli responsable du collectif  France  proposera tout au long de la saison des compétitions valides de niveau régional et des compétitions internationales de niveau plus faible pour que les athlètes puissent s’exprimer.
Ce dernier organisera des stages intégrés avec des stages FFJDA et mettra en place deux stages communs dans l’année avec les préparations du groupe élite. Il mettra progressivement les athlètes vers le haut niveau en les intégrant au groupe élite s’il les sent prêts pour passer le cap.
Olivier Duplan et Antoine Hays, les entraîneurs du groupe élite, proposeront les stages et selon les cas, pourront être chargés de l’organisation en lien direct avec le responsable administratif et le DS.
Le travail sera individualisé pour chaque athlète. Les entraîneurs auront en charge des athlètes pour lesquels ils seront référents et devront, en étroite relation avec l’entraineur de club, mettre en place un programme d’entrainement spécifique. Si le besoin s’en fait sentir, les entraineurs se déplaceront sur les clubs pour recentrer le travail
Une préparation physique, un carnet d’entraînement, un rendez-vous téléphonique mensuel avec l’entraîneur et l’analyse vidéo fine seront mis en place pour chaque athlète du groupe élite La répartition  des athlètes a été faite en fonction des disponibilités de chacun et pourra être affinée en cours de saison.
Le carnet d’entrainement : il ne doit surtout pas être pris par l’athlète comme un moyen de contrôle mais plus comme un support écrit de travail permettant d’aller plus loin dans notre démarche.
Le rendez-vous téléphonique : même s’il est rapide, doit être fixé de façon mensuelle pour maintenir le lien et surtout nous informer de l’état de l’athlète. Ceci est un bon moyen de responsabiliser et surtout d’intégrer le professeur de club au processus.
L’analyse vidéo : le travail de l’analyse est extrêmement complexe. Cependant, nous pouvons très rapidement dégager des principes et des axes de travail pour les athlètes de façon générale et individuelle.
La position d’Antoine au sein de la fédération handisport nous permet de le placer en tant que référent pour l’analyse. Son travail doit être mis en application sur les préparations de séances individualisées.
Nous nous fixerons au maximum sur le réseau valide avec l’intégration systématique de nos judokas au niveau des pôles. Nous avons constaté que beaucoup de membres de l’équipe de France ne font même pas les entraînements de masse, ce qui n’est pas concevable dans une démarche de haut niveau. L’entraineur référent de l’athlète devra systématiquement prendre contact avec le responsable du pôle le plus proche pour s’assurer que l’athlète ciblé fréquente la structure et suit les consignes fixées par la commission sportive. Bien entendu, les pôles seront déterminés en fonction des partenaires potentiels correspondants au gabarit sur chaque site.
La participation à des compétitions valides avec la présence de cadres nationaux nous semble essentielle pour que les athlètes soient en osmose avec leur coach sur les compétitions internationales. Nous devons impulser une mentalité de la gagne. Nos athlètes doivent participer à beaucoup de compétitions.
La mise en place de stage mensuel pour le groupe élite est très bonne et nous devrons maintenir le cap pour l’année paralympique.
Sur le plan du coaching nous devons absolument nommer un coach par athlète pour être plus efficace. Lorsque nous avons un coach sur la chaise, ce dernier doit être le seul à parler à l’athlète.  Les autres cadres sont présents mais ne donnent aucune information technique et surtout ne s’adressent pas au coach en place, ce qui le perturbe. Seul le dialogue par système d’oreillette peut permettre ce type de démarche.
 Lorsque la compétition débute, nous devons surtout répartir les rôles de chacun afin que les athlètes ne soient jamais seul avant la compétition. Le groupe qui est à l’hôtel ne doit en aucun être seul.
Ces propositions impliquent un organigramme étoffé  de la commission.
 
 
 
 
 judohandisport.fr
 
        


Stage international de judo et karaté



Championnats de France



Photo Marc Fleuret